2f05d279b6e8cac015d1cd0423c315aed6955d97
F8a2bbf6187b4911d9a16bd4c8415829758c5d29
Fermer
expos

De l’art contemporain au Louvre-Lens

0e603e0d174dcc2081e487809474590b7f8890b0
Après Françoise Pétrovitch, c’est la deuxième fois qu’un artiste contemporain investit le Pavillon de verre du Louvre-Lens. L’exposition d’Hicham Berrada, Paysages générés, plonge littéralement le visiteur dans une nature artificielle qui échappe à son créateur et qui fait écho au parc environnant le bâtiment.

Hicham Berrada, artiste marocain ayant étudié et travaillant en France, achève actuellement une résidence à Lens dans l’ancien presbytère de la Cité Saint-Théodore, aménagé par la Pinault Collection pour accueillir des artistes. C’est dans ce cadre que le Louvre-Lens a invité celui qui apparaît comme un créateur d’univers, non pas comme un démiurge, mais comme un « régisseur d’énergies ». En jouant avec les paramètres mathématiques, physiques et chimiques d’espaces délimités, Hicham Berrada imite la nature, mais en se laissant toujours surprendre par son œuvre. Au premier abord, le Pavillon de verre semble un peu vide, mise à part la monumentale photographie translucide, créée pour l’occasion et apposée sur la paroi vitrée de la salle. Plongeant l’espace dans une lumière bleutée, l’œuvre intitulée Augures mathématiques a été générée informatiquement par des algorithmes imitant les lois qui régissent les formes dans la nature. Racines, lichens, mousses… s’entremêlent en un fascinant paysage unique, qui pourrait réellement exister. Le visiteur aperçoit ensuite de petits aquariums contenant des concrétions en bronze. Cette série, Kéromancie, fut obtenue en jetant de la cire chaude dans de l’eau, puis en coulant en bronze les formes torturées obtenues, dans lesquelles depuis l’Antiquité on a tenté de lire l’avenir. En maîtrisant les paramètres de ces microcosmes et en y ajoutant des métaux provoquant différentes réactions chimiques, l’artiste donne vie au minéral et invite le spectateur à la contemplation. Le parcours se poursuit par un ensemble cohérent d’œuvres anciennes ou récentes, permettant de saisir la passionnante démarche de l’artiste. La visite s’achève en apothéose : une vidéo à 360° propose d’assister à la formation d’un véritable paysage sous-marin, en immersion au cœur d’un bécher dans lequel l’artiste verse différentes poudres métalliques. Grandiose et magique.

Publié le 20/07/2019 Auteur : Aurore de Carbonnières

Hicham Berrada. Paysages générés, jusqu’au 1er septembre 2019, 0-10€, Louvre-Lens, www.louvrelens.fr