26498d84c54835f2ae084bf0e7d4817c3384db79
6bed5fd98757fd18fccded2f2c17458a6facb989
Fermer
cinéma

De Gaulle

4c783fc0412142f3c9e5598688766f27f5218461
Fin avril 1940, le colonel De Gaulle partage quelques moments en famille avant de partir pour le front où ses recommandations ne sont guère écoutées. Convié à prendre part au gouvernement de Paul Reynaud, il se rend à Paris pour faire valoir son point de vue et défendre la poursuite de la guerre face au maréchal Pétain et au général Weygand qui souhaitent un armistice rapide. Yvonne, son épouse, tente pendant ce temps de garder le contact avec son mari et ses enfants, avant de décider de prendre la décision de quitter la France face à l'irrésistible avancée des nazis.

Gabriel Le Bomin, loin d'un biopic exhaustif balayant l'entièreté de la vie de Charles de Gaulle, préfère se concentrer sur une période cruciale qui va amener l'homme à s'engager sur un chemin qu'il n'imaginait pas. Derrière la figure historique, c'est aussi au père de famille et au mari que s'intéresse ce portrait dévoilant un De Gaulle très attaché à sa fille trisomique et à son épouse Yvonne. Si le cinéaste choisit des moments significatifs pour offrir des jalons à un parcours forcément connu, s'il éclaire le périple familial avec sensibilité, le film reste à distance des personnages, n'égratignant jamais la statue du commandeur pour se contenter d'une hagiographie un brin molle et contrite. Même la réalisation manque de souffle y compris dans les moments cruciaux. Si Lambert Wilson se fond avec efficacité dans le personnage, l'écriture ne lui offre guère d'aspérités auxquelles s'accrocher. Isabelle Carré offre en revanche une incarnation plus sensible, notamment dans son rapport à la jeune Anne incarnée par Clémence Hittin. Dans ses moments-là le film laisse espérer un peu d'originalité, sans cependant parvenir à prendre suffisamment de distance avec une reconstitution sage.

Publié le 04/03/2020 Auteur : Guillaume B.

Généreux dans ses intentions, cet éclairage d'un moment pivot de l'histoire et de la vie de De Gaulle, le film ne s'éloigne jamais suffisamment d'une démarche sage et trop respectueuse pour passionner. Guère plus qu'un rappel historique encombré.