B831930fe606200c41716e4a52d394e55556cd16
95409483ed0edc7d6858877ff3bd88e0fb4dd054
Adeec25831ac96f35f65c1dce7b401365b1c9316
Fd25ff1338128437fc3c95fd7b73640dd1655742
Fermer
cinéma

Chez nous

5aa061f59a371daa6bae63eaee4e6ec4b7ecf683
Pauline, infirmière à domicile et célibataire, s'échine du matin au soir pour faire vivre sa petite famille, prendre soin de ses patients et soutenir son père épuisé par la maladie. Quand Berthier, le médecin qu'elle respecte lui demande de se présenter aux élections municipales pour « aider vraiment les gens qu'elle côtoie quotidiennement », Pauline se laisse séduire. Elle sera donc tête de liste pour un parti d'Agnès Dorgelle, un mouvement extrémiste qui cherche à rompre avec le passé et le père de Dorgelle.

 

Si Chez nous place le spectateur dans le sillage de Pauline, c'est moins pour créer une empathie forte avec un personnage très tourné vers l'autre que pour dessiner les rouages d'une machine politique en quête de respectabilité. Sans le nommer, c'est du Front National que parle le film de Lucas Belvaux, non pour en faire un portrait circonstancié mais pour saisir la machinerie (et les machinations) dont use les mouvements populistes pour tâcher d'arriver au pouvoir. Très documenté, le film décrit une réalité d'autant plus effrayante qu'elle s'appuie sur une détresse réelle. Comme Pauline, l'envie de changer les choses et d'agir existe, mais les moyens et les outils restent hors de portée. Sans regard sentencieux, ni propos clivant, Chez nous embrasse à sa façon le drame d'une société qui a du mal à communiquer avec elle-même, pointe les ambiguïtés déplaisantes et les incohérences personnelles. Cinématographiquement, le propos est fort et la démonstration puissante, soutenue par un casting qui se met au service de tous les personnages, antipathiques ou non. Accompagné de Jérôme Leroy, Lucas Belvaux sans chercher le sensationnel ou la polémique livre un film qui incite à réfléchir, un réflexe qui se perd trop souvent par les temps qui courent.

 

 

 

Publié le 21/02/2017 Auteur : Guillaume B.

 

Loin du portrait à charge auquel certains tenteront de le réduire, Chez nous démonte avec une belle acuité narrative et cinématographique la mécanique dont usent les populismes pour se couvrir de respectabilité. Un propos forcément nécessaire à une époque où la politique n'est plus un espace d'imagination et de rêve collectif.

 

 

Film français de Lucas Belvaux

 

Avec Emilie Dequenne, André Dussollier, Guillaume Gouix, Anne Marivin, Catherine Jacob, Patrick Descamps, Charlotte Talpaert.

 

Durée : 1h58.