7bbba8d65b8b079e4140e0c30037a1b0fedb31da
6cb85f3bb2bb9a42c46fb8b44d61086f85c21293
6d6da02717f0a28f1faffd3b28d09967a8ef7658
58fd4ea9aa97f35521ebeae7f184d75ad723d92b
9f93f7dd41d2a6eae583230a8299d42aa90bf450
A476524fc5ca0904d3d7079d8009b4f150d109d0
Fermer
concerts

Chevalrex

2b8ce3e4858145f681d2b016978c4a52f52cba88
Le chevalier du renouveau pop français joue les prolongations estivales à Lesquin. Dans un registre sensible aux arrangements subtils, on se rafraîchira en écoutant l’amer ressac du vague à l’âme.

Rémy Poncet tourne la page d’une chanson minimaliste en marge. Après Catapulte et Futurisme, Poncet conserve l’alias Chevalrex mais fait chevaucher ses textes intimistes dans des prairies aux luxuriances pop assumées. Cette escapade met du vent dans les voiles et permet à Chevalrex d’embarquer des complices : le batteur Sylvain Joasson (Mendelson), le guitariste Mocke (Holden) et le touche à tout Olivier « O » Marguerit (Syd Matters). Sans se diluer, l’artisan Chevalrex gagne en nuances dans l’exercice toujours périlleux du recours à des arrangements pour ensemble classique. Notes et mots correspondent dans de savoureux transports propices aux révélations intimes. Assumant sa filiation avec Dominique A et Tindersticks, Chevalrex évite l’écueil de la pompe, dans tous les sens du terme. Au- delà du bel ouvrage et des belles lettres, un artiste sous influences bien parti pour en devenir une à son tour. Grand Rex.

 

Publié le 02/07/2018 Auteur : Bertrand Lanciaux

The Fiction Aisle + Chevalrex

Vendredi 6 juillet, 20h, 6/10€

Centre Culturel

1 rue Camille Claudel, Lesquin

www.centrecultureldelesquin.fr

 


Mots clés : chanson pop