A63bcc56e50e32867ca2f9b4bc3bf824b4542fb2
Aa17e41d890941c59135fb8b099b07ad704618c2
825f5b4589b9f3cefe821967b4719fcaf811f05c
Dea02efaf8f6b930c4edc7d14649eaf4f0473bd0
Fermer
cinéma

Blanc comme neige

D0ba08df589073f2d6a85ed402b3c3f93adbddab

La quarantaine éclatante, gérant d'une grosse concession d'automobiles de luxe dans le sud, Maxime n'a, pour ainsi dire, aucun problème. Lorsque son associé Simon meurt dans des circonstances troubles, Maxime se retrouve pourtant obligé de rembourser les dettes contractées par ce dernier auprès d'une bande de mafieux pour le moins menaçants. Inquiet, Maxime fait alors appel à ses deux frères qui n'en sont pas à leurs premières bidouilles. Quand les choses prennent une tournure plus mauvaise encore, toute la famille se retrouve embarquée dans un engrenage inquiétant dont la portée les dépasse bien vite.

 

Ceux qui se souviennent du précédent film de Christophe Blanc risquent d'être un peu perdus. Dans Une femme d'extérieur, outre un magnifique portrait, il signait une oeuvre plutôt intime et ciselée, avec Blanc comme neige, il entre de plain pied dans le thriller non sans toutefois y apporter une touche toute personnelle. Outre la mécanique huilée propre au genre avec laquelle le cinéaste embarque personnages et spectateurs, il donne une vraie profondeur au glissement de cet homme dans un onde qui le dépasse. Jusque là sûr de lui, Maxime se révèle couard et veule, incapable même d'accorder sa confiance à la femme qu'il aime et qui l'a choisi. Entre la chronique intime et familiale et le thriller tendu, le cinéaste signe un film admirablement maîtrisé tant dans sa forme (jamais la réalisation ne cède à des facilités stylistiques redondantes) que sur le fond. Tout le casting s'aligne sur la sobriété et la profondeur narrative d'un récit qui ne se perd jamais, depuis un François Cluzet accompagnant parfaitement l'évolution de son personnage jusqu'à un surprenant Bouli Lanners ici dans un rôle plus dramatique ou une Louise Bourgoin, débutante mais à l'aise dans sa froide certitude amoureuse.

 

Publié le 16/03/2010 Auteur : Guillaume B.

Thriller de très belle tenue porté par une brochette de comédiens très bien menés, Blanc comme neige est aussi un regard profond sur un homme, son couple et sa famille. Difficile de mêler les deux, Christophe Blanc y parvient pour tant joliment dans ce second film très réussi.

 


Mots clés : cinéma