E34366de7f541aef7cf69761d175f0e8348fa020
C9d5c9e9ca3e0cbfaff4403d537cb109d146b4df
736ae14b66bef22f42592a564098f9de11f24b51
4273051092d27ec33bb16ab4f50f2835837a86a3
4856b729b90557f85717da10386acd8e0f7c470f
3916e2121adbd0f9ed7213c86cd3e210ba1830b0
A54455c8276529b0e3ae473b98c7def00983a576
9de3759d4b0d5b29e3da83644c3a871ec5bdc4df
D301213cae84eb00f77a7a8181ccae8988855963
6028647d74b22d799dce5686e2348e481d953351
Efc20ad8ebf63544f9e76beed87be17f10a9855f
3f415fead1e0398d09b54b81d6a165c4fd76f193
Fermer
concerts

Black Midi

65a24bbb784ac9893d65de47e3cfd0b7c12a889b
Les Anglais de Black Midi remettent de l’inconnu dans l’équation du math-rock. Tendue et changeante, cette nouvelle météo musicale bouleverse les préjugés sur la perte de vitesse de la guitare électrique.

Black Midi possède cette obstination insulaire à faire « comme si ». Plus trace de guitares dans le haut de classement de la pop mainstream ? Et bien on va pousser les amplis, non pas pour importuner les sommets mais bien pour saper les fondations d’une culture dominante. Les explosifs sont connus : post-punk et math rock. Mais Black Midi sait allumer la mèche quitte à mouiller la chemise pour retarder le plaisir de la détonation. Cérébrale autant que physique, la musique de Black Midi bénéficie de la fougue de très jeunes musiciens biberonnés au rock non aligné. Furieux et sourcilleux, ces Black Midi ont retourné bien des salles et des critiques, au point de s’imposer comme une révélation du récent festival Eurosonic. On a réellement besoin des anglais dans l’Europe.

Publié le 31/01/2019 Auteur : Bertrand Lanciaux

Jeudi 7 février, 20h, gratuit abonnés, 5-11€
L’Aéronef
168 Avenue Willy Brandt, Euralille
www.aeronef.fr


Mots clés : math-rock post punk rock