4f00aa1fd3c9b7a2f2eafb85dbe08d5925f7dffd
2393f2b91914737bbe058b8b12a7ac8365c06dc2
Fermer
concerts

Black Lab

F3e5bb031444ee8a7bd0919f03986b8a47656bf1
Conjurer le sort, provoquer le destin. Ouvrir en pleine pandémie un complexe regroupant un bar, un restaurant, des locaux de répétitions, une salle de concert, un magasin de musique…le tout en économie privée. Il faut avoir l’utopie bien entêtée.

Le Black Lab c’est donc tout cela, mais surtout une histoire de potes et d’entrepreneurs. Ils ont fait le lieu dont ils rêvaient. Avec sérieux et souvent avec leurs propres bras pour transformer un ancien hangar de la Pilaterie en un lieu pro et convivial. Autour du berceau on retrouve des associés aguerris (Gus du LB Lab de Roncq, Andrew de l’Australian Bar/Queens Head) et une ribambelle de rois mages en charge de la technique, de la programmation, de la cuisine, du son…et surtout de l’ambiance. Ces autoproclamés Mofos (Music & Food) sont donc une sacrée bande de Motherfooders. Une équipe mais pas un clan. Si beaucoup viennent du milieu rock, ascendant metal, le lieu se veut œcuménique, embrassant les oreilles de toutes les musiques. Pour ce grand brassage, 10 studios de répétitions ouverts à la location de 10h à une 1h du matin, des possibilités d’enregistrement, un bar achalandé, un restaurant privilégiant le circuit court et une salle de concert pouvant accueillir 666 personnes. Et des tarifs en adéquation avec la qualité des services et le modèle économique privé. Musicien amateur ou professionnel, de la petite virée en afterwork à la fête privée, le lieu semble se prêter, se louer plus exactement, à toutes les envies. Déjà bien repéré, il développera sa propre programmation mais s’est déjà adjoint la complicité de Ah Bon ? Production qui y produira son nouveau festival post-punk Disorder (23-25/09 nous y reviendrons), Cerbère Coryphée y programmera également des dates très attendues (Claudio Simonetti’s Goblin, The Ocean, PG. Lost …). Le « gros » promoteur A Gauche de la Lune devrait y produire également plusieurs évènements. En complémentarité avec les autres lieux existants de la métropole, le Black Lab offre une réelle alternative dans un cadre inédit. L’environnement d’une zone d’activité peut rebuter, mais comme dans un casino l’essentiel se passe à l’intérieur. Le lieu bénéficie d’une accessibilité insoupçonnée : métro, routes, parkings en nombre et même à moins de 30 minutes à vélo de Lille ou Roubaix. Et pour les nuisances sonores aucun entrepôt environnant pour se plaindre.

 

Publié le 08/09/2021 Auteur : Bertrand Lanciaux

8 Rue des Champs, 59290 Wasquehal

Ouvert 7/7 de 10h à 01h

https://theblacklab.fr

 


Mots clés : musiques actuelles