0f140bad90b0e4b0a6c663ae2ea3ac6ee6b9c0a2
5462b2892aa7e404b08b9f5e8b9ba82ec80b8aff
Dfe0167d8cc115f085323a55733df1e3cf2094e2
3caede179925c6a04adcbd61be45a21ec9198ef8
Fermer
Loisir

Bel été 2024 : Il était une fois en Centre-Val de Loire

A6c75948963c4f166a784f5107fc206cec98284a
Le Centre-Val de Loire a vu son sol foulé par les plus grands de ce monde. Aux quatre coins du territoire, leurs histoires se découvrent et peuvent être le point de départ de visites palpitantes.


Le fantôme de Catherine de Médicis au Château de Chenonceau

Il est dit que le fantôme de Catherine de Médicis hante le Château de Chenonceau, où elle résidait souvent. Connue pour son amour des arts et sa passion pour l'astrologie, Catherine de Médicis aurait marqué de son empreinte les lieux, y compris la célèbre galerie qui enjambe le Cher. Son apparition, décrite comme une silhouette élégante et imposante, suscite à la fois fascination et frissons chez les témoins. On raconte que lors des nuits de pleine lune, son esprit se manifeste particulièrement, semblant surveiller l'évolution du château qu'elle a tant chéri. En plus de ses légendes fascinantes, le Château de Chenonceau offre de nombreuses merveilles à découvrir. Les jardins de Diane de Poitiers et de Catherine de Médicis, magnifiquement entretenus, présentent des parterres fleuris et des fontaines élégantes. La galerie sur le Cher demeure une promenade incontournable, offrant une vue imprenable sur le fleuve. À l'intérieur, les salles richement décorées avec des meubles d'époque, des tapisseries et des œuvres d'art témoignent de l'histoire prestigieuse du château. La cuisine historique et les caves à vin ajoutent une dimension authentique à la visite.

Chateau de Chenonceau. 17/14€/Gratuit. chenonceau.com

Rencontre décisive à la Forteresse de Chinon

En février 1429, au plus fort de la Guerre de Cent Ans, Jeanne d'Arc, alors qu'elle n'était qu'une simple paysanne de 17 ans, s'est présentée devant le dauphin Charles VII à la Forteresse Royale de Chinon. Malgré son jeune âge et son humble origine, elle a convaincu le roi de l'authenticité de ses visions divines et de sa mission pour le mener au sacre à Reims et chasser les Anglais du royaume de France. Impressionné par sa ferveur patriotique et sa détermination, Charles VII a finalement accepté de lui confier une armée. Jeanne d'Arc a alors mené une série de victoires décisives, galvanisant les troupes françaises et participant ainsi au renversement du cours de la guerre en faveur du royaume de France. Cette rencontre historique à Chinon a marqué le début du rôle déterminant que Jeanne d'Arc allait jouer dans l'issue du conflit. L'impressionnante forteresse médiévale surplombe la Vienne avec une vue imprenable sur la vallée. On peut y découvrir les différentes tours du château, chacune avec son propre charme et son histoire unique. Les expositions permanentes et temporaires retracent l'histoire mouvementée du château, depuis ses origines jusqu'à son rôle clé dans la guerre de Cent Ans. Les jardins, restaurés pour refléter l'époque médiévale, invitent à la détente et à la contemplation.

Forteresse Royale de Chinon. 2 Rue du Château. 10.5/8.5€/Gratuit. forteressechinon.fr

Le Pont du Diable à Beaugency

Le Pont de Beaugency entouré d'une légende captivante : le diable lui-même aurait aidé à sa construction. Selon le récit, les habitants de Beaugency, désespérés de ne pas pouvoir achever le pont, firent un pacte avec le diable. En échange de son aide, ce dernier demanda la première âme qui traverserait le pont. Malins, les villageois firent traverser un chat, trompant ainsi le diable. L'ouvrage, avec ses arches majestueuses surplombant la Loire, reste un chef-d'œuvre d'ingénierie médiévale.

Pont de Beaugency. Entrée gratuite. beaugency.fr

Les bœufs de Notre-Dame-de-Cléry

Une histoire empreinte de mystère et de foi, où un modeste agriculteur découvrit par hasard une effigie sacrée de la Vierge Marie. En tentant de la déplacer vers l'église de Mézières-les-Cléry, ses bœufs se détournèrent obstinément de leur chemin et s'immobilisèrent dans une petite clairière au bord de la Loire. Cette halte inopinée fut perçue comme un signe céleste, désignant le lieu voulu par la Vierge pour la construction d'un sanctuaire en son nom. C'est ainsi que fut érigée la Basilique Notre-Dame de Cléry-Saint-André, devenue depuis un centre important de pèlerinage et de vénération de la Vierge Marie à travers les âges. Les habitants croient fermement à cette légende, qui ajoute une dimension spirituelle et miraculeuse à l'histoire de leur ville et de leur basilique.

Basilique royale Notre-Dame-de-Cléry à Cléry-Saint-André. Rue Louis XI. Entrée gratuite. tourismeloiret.com

Léonard de Vinci

Natif de Vinci en Italie, le 14 avril 1452, Léonard était un érudit aux multiples facettes, maîtrisant des disciplines aussi variées que la peinture, l'ingénierie, la sculpture, l'architecture, la musique, la poésie, la philosophie, l'écriture et les sciences. Après avoir servi des protecteurs illustres tels que les Médicis et les Borgia, ainsi qu'à la cour de Ludovic Sforza à Milan, Léonard répond finalement à l'appel de François Ier et migre vers le Val de Loire. En 1516, il s'établit au Manoir du Clos Lucé, à deux pas du Château Royal d'Amboise, où il vivra jusqu'à la fin de ses jours. Il devient un acteur clé dans la mise en scène des festivités royales au château, en particulier lors de la somptueuse Fête du Paradis en juin 1518, où il captive l'assemblée avec des feux d'artifice et des mascarades. Dans les derniers chapitres de sa vie, Léonard rédige son testament, exprimant le souhait de reposer au château d'Amboise. Son vœu est honoré, et il est inhumé dans l'église Saint-Florentin, au sein du domaine. Plus tard, au XIXe siècle, ses restes sont transférés dans la chapelle Saint-Hubert, où ils reposent encore aujourd'hui. De nos jours, le Château d'Amboise attire des visiteurs internationaux qui viennent rendre hommage à Léonard de Vinci, preuve de l'influence indélébile de cet artiste sur l'histoire et la culture.

Château Royal d'Amboise. Montée de l'Emir Abd El Kader. 10.5 à 29€. chateau-amboise.com

La Butte des Élus à Mézières-lez-Cléry

Au sein du paysage pittoresque du Loiret, se dresse la Butte des Élus, un monument ancien qui éveille la curiosité et l'imagination. Ce tumulus, qui date de 300 ans avant J.-C., est un site funéraire impressionnant par sa taille et son histoire, reconnu comme monument historique depuis près d'un siècle. Selon la tradition locale, une statue de la Vierge couronne la butte, érigée en signe de gratitude pour la sauvegarde du village pendant les affres de la guerre de 1870. Mais la Butte des Élus cache bien plus que cela, avec ses secrets enfouis et ses trouvailles archéologiques. Lors d'une exploration au XIXe siècle, le propriétaire y découvre un tombeau antique. À l'intérieur, il a trouvé des épées pliées, des morceaux d'armures, ainsi que des bijoux en bronze et en or, sans oublier une médaille et des pièces de monnaie datant de l'époque gauloise. Les légendes entourant la Butte des Élus sont nombreuses, notamment celle qui concerne les jeunes femmes en quête d'époux ou de fertilité. Il est dit que celles qui passent sept fois sous l'arche de la statue de la Vierge, sans exprimer la moindre émotion, verront leurs vœux exaucés. Ce rituel, mêlant espoir et superstition, continue de séduire et d'attirer ceux qui sont attirés par le charme des traditions d'autrefois. La butte fait également partie d'un circuit de randonnée, offrant aux marcheurs l'opportunité de s'immerger dans un lieu riche en récits et en histoire.

La Butte des Élus à Mézières-lez-Cléry. Entrée gratuite. tourismeloiret.com

Les délices du Val de Loire

Les crottins de Chavignol et les poires tapées sont des spécialités gastronomiques de la région du Val de Loire, riches en saveurs et en histoire. Le crottin de Chavignol, un fromage de chèvre au goût prononcé, est fabriqué depuis des siècles selon des méthodes traditionnelles. Sa croûte fleurie et sa pâte fondante en font une délicatesse appréciée des gourmets. Les poires tapées, quant à elles, sont des fruits séchés selon un procédé ancestral, leur conférant une texture unique et un goût concentré. Ces poires étaient autrefois un moyen de conserver les fruits pour l'hiver, et leur préparation demande un savoir-faire particulier. Ces produits, emblématiques de la région, sont souvent dégustés lors des fêtes locales et des marchés, où les visiteurs peuvent découvrir la richesse du terroir et l'artisanat culinaire local. À la Maison de la Poire Tapée de Rivarennes, on déguste ces délices sucrés, explore les expositions interactives sur l'histoire de la spécialité et découvre les différentes variétés locales. L'artisanat culinaire est à l'honneur avec des démonstrations de techniques de séchage et des ateliers où l'on peut créer ses propres recettes à base de... poires tapées. 

Maison de la Poire Tapée à Rivarennes. 1 Chemin des écoliers. 4/2€. maison-poire-tapee.fr

Le tragique destin du Duc de Guise au Château de Blois

Aux premières lueurs de l'aube du 23 décembre 1588, un acte qui allait bouleverser le cours de l'histoire française : le meurtre d'Henri Ier de Lorraine, Duc de Guise. Ce dernier, convoqué par le roi Henri III aux États généraux, était perçu comme une menace croissante pour la couronne en raison de son influence grandissante. Dans une époque déchirée par les conflits religieux, Henri de Guise s'était érigé en champion de la cause catholique. Sa participation au massacre de la Saint-Barthélemy et ses triomphes contre les huguenots lui avaient valu une renommée considérable. Néanmoins, cette renommée inquiétait Henri III, qui redoutait une usurpation du trône. C'est ainsi que dans l'enceinte du Château de Blois, un piège mortel fut orchestré. Les Quarante-Cinq, la garde d'élite du roi, mirent fin à la vie du Duc alors qu'il se rendait dans les appartements royaux. Le jour suivant, son frère, le cardinal Louis II de Lorraine, connut un sort identique. Ces exécutions eurent des conséquences directes, précipitant l'assassinat du souverain l'année suivante. En plein Vallée de la Loire, le Chateau de Blois fourmille de splendeurs. Les appartements royaux, avec leurs décors polychromes du XIXe siècle, plongent les visiteurs au cœur de l'histoire. L'escalier monumental, réalisé de main de maître par l'architecte italien Dominique de Cortone, laisse bouche bée.

Château Royal de Blois. 6 Place du Château. 14/10/7/5€/Gratuit. chateaudeblois.fr

Tintin et le Château de Cheverny

Une source d'inspiration pour le monde de la bande dessinée. C'est ici que Hergé a puisé l'inspiration pour créer le Château de Moulinsart, demeure fictive du Capitaine Haddock dans les célèbres aventures de Tintin. Depuis plus de six siècles, le Château de Cheverny reste dans la même famille, témoignant de l'histoire riche et des traditions de la France. Les amateurs de Tintin trouvent leur bonheur dans l'exposition Les Secrets de Moulinsart. En collaboration avec la Fondation Hergé, cette exposition interactive invite les tintinophiles à explorer le monde de Tintin, avec des reconstitutions des lieux emblématiques des bandes dessinées, comme les souterrains de Moulinsart ou le laboratoire du Professeur Tournesol. Un lieu magique qui éveille l'imaginaire, où l'on peut se glisser dans la peau des personnages emblématiques de la série.

Château de Cheverny. Avenue du Château. 19/15/14.5/4€/Gratuit. chateau-cheverny.fr

Publié le 04/07/2024 Auteur : Alexis Schuft


Mots clés :