E34366de7f541aef7cf69761d175f0e8348fa020
C9d5c9e9ca3e0cbfaff4403d537cb109d146b4df
736ae14b66bef22f42592a564098f9de11f24b51
4273051092d27ec33bb16ab4f50f2835837a86a3
4856b729b90557f85717da10386acd8e0f7c470f
3916e2121adbd0f9ed7213c86cd3e210ba1830b0
A54455c8276529b0e3ae473b98c7def00983a576
9de3759d4b0d5b29e3da83644c3a871ec5bdc4df
D301213cae84eb00f77a7a8181ccae8988855963
6028647d74b22d799dce5686e2348e481d953351
Efc20ad8ebf63544f9e76beed87be17f10a9855f
3f415fead1e0398d09b54b81d6a165c4fd76f193
Fermer
concerts

Anne Paceo et son jazz « plus dans l'air du temps »

Ea661982596a2cd2b824b0f045d3d785ebf0469b
Déjà passée, il y a quelques années, par le Toucoing Jazz Festival, Anne Paceo revient pour présenter son nouvel album Circles. Après de belles tournées à travers le monde avec ses albums Triphase et Yokaï, après avoir accompagné Jeanne Added sur de nombreuses dates, la batteuse primée aux Victoires de Jazz propose, avec Circles, une direction « plus dans l'air du temps ».

Sortir : Vous venez à Tourcoing dans le cadre du Tourcoing Jazz Festival. Vous y présenterez notamment votre dernier album, Circles, ou il s'agira aussi de revenir sur les précèdents (Triphase, Empreintes et Yokaï) ?

Anne Paceo : Nous allons jouer le dernier album, tout le répertoire du disque avec peut-être une chanson du dernier album... On est vraiment sur la tournée Circles, mais évidemment, la musique évolue. La petite différence avec l'album, c'est que le quatuor n'est plus tout à fait le même : Christophe Panzani remplace Emile Parisien.

Et comment s'est formé le quatuor ?

Après un troisième album en quinquet, j'avais envie de faire un truc différent, plus électrique. Il y avait de la guitare dans le dernier disque, mais je voulais vraiment pousser cette voie. C'est là que j'ai pensé à Tony Paeleman : il joue les basses avec un clavier Novation, très utilisé en musique électronique, qui apporte une couleur différente. Pour la voix, à Leila Martial, parce qu'elle est aussi bien capable d'improviser que de se placer comme un instrument, d'accompagner un solo, même sans paroles.

Au saxophone, Christophe Panzani et Emile Parisien sont deux musiciens éclectiques. Christophe a joué beaucoup de hip-hop, notamment avec Hocus Pocus et Emile, avec Eric Serra (Le Grand Bleu).
L'idée était de travailler avec des musiciens qui ne sont pas que des musiciens de jazz.

Et vous, pourquoi avoir choisi la batterie ?

Je n'en sais rien du tout ! J'ai habité en Côte d'Ivoire petite et ma mère y était quand elle était enceinte. Et on y entendait jouer de la percussion toute la journée... On dit souvent qu'il y a un truc qui se passe avec les bruits que l'on perçoit dans le ventre de sa mère... Et à 10 ans, j'ai eu envie de faire de la batterie, mais je ne sais pas trop pourquoi. C'est un peu sorti de nulle part !

Le quatrième album sonne différemment des précédents... Plus électro ? Plus pop ? Comment vous le définiriez ?

Je dirais « plus dans l'air du temps ». Même si l'air du temps, c'est le son des années 80 : on entend beaucoup de claviers, de synthé... Cet album est « plus moi » en fait, il me ressemble plus. Je suis allée puiser dans mes inspirations : pop, musiques du monde, jazz... et je me suis plus trouvée

Est-ce que cela signifie que le prochain album sera « moins vous » ?

Pas forcément : la musique est tout le temps en évolution. C'est comme grandir, mûrir, vieillir... C'est toujours nous, mais un nous différent. Le disque est finalement la photo de ce que l'on est à un instant T. Depuis sa sortie, j'ai entendu de nouveaux sons, fait de nouvelles rencontres... Mon moi est déjà différent.

Pourquoi avoir retenu Circles, le titre d'un des morceaux, comme nom de l'album ?

J'aime la notion de cercle : à la fois la continuité et l'évolution. Comme la vie qui passe par des phases qui se reproduisent. Je suis souvent allée en Birmanie, où le bouddhisme est très présent, j'y ai peut-être été influencée par cette notion, le cycle de la vie et de la mort. Pour le nom de l'album, plus que le sens de rythme, c'est la dimensions spirituelle qui m'intéressait.

Publié le 18/10/2016 Auteur : Propos recueillis par Bérangère Deschamps

Anne Paceo au Tourcoing Jazz Festival le 21 octobre à 18h30.

Jazz Club – maison Folie Hospice d’Havré. Accès par le 100 rue de Tournai ou le 5 rue d’Havré – 59200 Tourcoing

6/8/10 euros

http://tourcoing-jazz-festival.com