Dfe0a2ca114f986e33400ce9f62b89860cc5e05f
Aee4076518718e69647eddfa8cdb9aca360ed7c1
Fermer
classique

Anges et démons…

165385d6e8d84f451d92346817fb3d85599a4899

Milhaud, Poulenc et Casadesus à Lille et Paris.

La musique française, un des terrains de prédilection de l’Orchestre national de Lille et de son chef Jean-Claude Casadesus sera à l’honneur lors de cette soirée qui constitue un événement, tant Les Choéphores de Milhaud figurent rarement dans les programmes de concerts. Cette œuvre, fruit d’une longue collaboration entre Paul Claudel et Milhaud fit grand bruits dans le Landerneau musical des années vingt ! Schoenberg ne s’y trompa pas et déclara : « Milhaud me semble être le représentant le plus significatif des tendances actuelles dans tous les pays latins par sa polytonalité. (…) je trouve qu'il a beaucoup de talent. » C’est dans cette œuvre que ce représentant du Groupe des Six, affirme son goût pour la polytonalité qui restera sa signature ainsi que pour une rythmique très travaillée qui semble parfois héritée de Stravinski.

Créée à Boston le 20 janvier 1961 sous la direction de Charles Munch, à peine un mois avant que les parisiens ne l'entendent, le 14 février, avec Georges Prêtre dirigeant l'Orchestre National de la RTF, le Gloria de Francis Poulenc ne fut pas jugé à l’épo

Créée à Boston le 20 janvier 1961 sous la direction de Charles Munch, à peine un mois avant que les parisiens ne l'entendent, le 14 février, avec Georges Prêtre dirigeant l'Orchestre National de la RTF, le Gloria de Francis Poulenc ne fut pas jugé à l’époque assez « religieux ». « Pourquoi ? répond le compositeur, J’ai pensé, simplement, en l’écrivant à ces fresques de Gozzoli où les anges tirent la langue, et aussi à ces graves bénédictins que j’ai vus un jour jouer au football ». Poulenc est fort content de son Gloria qui selon lui est certainement ce qu’il a  fait de mieux, Il n’y a pas une note dans les choeurs à changer, et au moins les dames ne s’égosillent pas dans les la bémol, si aigus". Quant à la distribution de grande qualité, elle réunira pour ces deux œuvres, la comédienne Nicole Garcia, la soprano Olga Pasichnyk, la mezzo-soprano Nora Gubisch et le baryton Wolfgang Holzmair. La partie chorale sera assurée par le Chœur Régional dirigé par Eric Deltour.

 

Publié le 15/03/2010 Auteur : Françoise Objois

24 mars, 20h, Nouveau Siècle, place Mendès-France à Lille.

26 mars Paris, Théâtre des Champs Elysées.

Tél.03.20.12.82.40.

www.onlille.com


Mots clés : classique