741915216c1368d778394620ef19935b087bc66e
C9eba27800671a77ba4051b3cf7de03d53f34dd7
Ee4d59d8a9e5674a12cc29d8c2650cc062771ffc
6faaa836abb8eeeaa2c1999101ef91219dc12a01
Fermer
expos

Agnès Thurnauer, lettres modernes

7779d4ad036764bfcb65f36603fbb878b1cb5007
En ouvrant ses salles à l'artiste franco-suisse, le LaM explore le lien entre les oeuvres et les mots, en donnant à voir le travail d'une artiste fascinée par le langage.

Dans l'art d'Agnès Thurnauer, les mots n'ont jamais cessé d'occuper une place essentielle, presque quotidienne. Pour son accrochage au LaM, c'est en regard à une Nature morte espagnole, Sol y Sombra de Picasso qu'elle a imaginé ses matrices et sa River Tongue, fragments de verre pour lettres éclatées que le passage de la lumière pare des couleurs de la toile du peintre. En prenant une forme plastique sensible, cet alphabet recréé illustre finement le jeu des formes, des formats et des mots et fait écho aux échanges avec Tiphaine Samoyault dont les poèmes jalonnent la présentation de cet A comme boa.

L'exploration du rapport entre le langage et le tableau saute aux yeux dans les grands formats parsemés d'écrits et de regards ou dans les cheminements de l'artiste dans l'atelier et sur la toile. L'alphabet explose, se teintant de couleurs formes et traits inédits, renversant la danse ou le langage pour emmener le visiteur dans des perspectives inédites. Tout à la fois paysage, architecture, horizon et chemin, l'installation conduit ensuite aux prédelles, petits tableaux comme autant de fenêtres doubles jouant, dans avec un minimalisme pertinent, avec des lettres et des mots. Un cheminement à l'apaisante sinuosité laisse s'exprimer la simplicité de leur dispositif. Les mots monochromes se partagent l'espace avec des formes répétées, invitant et inventant un nouvel alphabet.

Publié le 28/02/2022 Auteur : Guillaume B.

 

Agnès Thurnauer. A comme boa jusqu'au 26 juin au LaM, allée du musée à Villeneuve d'Ascq. musee-lam.fr Tél.03.20.19.68.68 Tarif : 7/5€