741915216c1368d778394620ef19935b087bc66e
C9eba27800671a77ba4051b3cf7de03d53f34dd7
Ee4d59d8a9e5674a12cc29d8c2650cc062771ffc
6faaa836abb8eeeaa2c1999101ef91219dc12a01
Fermer
concerts

Agnes Obel

3a604f7fceda99b9f9084e2cd937910de4cd5bc1
En toute discrétion, la danoise Agnes Obel est parvenue à s'imposer comme une grande auteure et interprète de cette décennie. Alors que vient de paraître son meilleur album, Agnes Obel sera au Colisée pour un concert riche de promesses.

Jusqu'ici Agnes Obel c'était cette fille un peu austère, venue du froid, qui parvenait à dégivrer son piano par une voix d'ange tombée des cieux. Un peu le croisement d'Ingmar Bergman et de l'Heavenly Voices. Un mix classicisme-chamber pop-folk qui pouvait séduire mais confinait parfois au systématisme. C'est à ce léger travers qu'échappe le très bon Citizen of Glass. Un album promis aux tops de fin d'année. Ici, les arrangements gagnent en épaisseur. Sans alourdir l'alchimie voix, piano, cordes, l'électronique apporte une touche subtile. Visiblement inspirée, Agnes Obel varie les registres. Son folk post-classical évanescent s'assombrit au contact d'influences southern gothic plombant délicatement les aquarelles d'Obel. A l'instar de la suédoise Ane Brun, Agnes Obel semble avoir acquis une envergure l'émancipant d'un répertoire jadis plus introverti. Certains regretteront la fragilité d'hier, beaucoup apprécieront ce baume sur les fêlures d'aujourd'hui.

 

 

 

Publié le 23/11/2016 Auteur : Bertrand Lanciaux

 

Jeudi 24 novembre, 20h30, 33-44€

 

Colisée

 

34 rue de l'Epeule, Roubaix

 

www.coliseeroubaix.com

 


Mots clés : folk pop