4f00aa1fd3c9b7a2f2eafb85dbe08d5925f7dffd
2393f2b91914737bbe058b8b12a7ac8365c06dc2
Fermer
cinéma

Adieu les cons

07abfb2c1290ebca8f62b0cc9a1fea709d0d96c3
En découvrant l'état avancé de sa maladie, Suze, coiffeuse quadra un peu perdue, décide de tout mettre en œuvre pour retrouver l'enfant qu'elle a du abandonner. Dans sa quête, elle rencontre Jean-Baptiste, informaticien mis au placard et suicidaire ainsi que M. Blin, gardien des archives et aveugle. Ensemble, ils entament un périple haut en couleurs pour retrouver l'enfant de Suze.

Après Au-revoir, là haut, Dupontel revient à la comédie un brin tragique qui a fait sa réputation. Sur fond de liens familiaux, dans le sillage d'attendrissants écorchés de la vie, l'acteur-réalisateur pétarade devant et derrière la caméra. Prompte à jouer de la géométrie des espaces autant que d'un élan parfois fébrile, la réalisation emboîte le pas d'un trio tragi-comique dont l'énergie ne suffit pas toujours à masquer la maigreur du récit. Qu'importe, dans cette générosité maladroite et un brin manichéenne, Dupontel mêle, avec son savoir-faire coutumier, une légèreté parfois inattendue et une humanité maladroite mais généreuse. Virginie Efira se glisse dans l'univers du cinéaste en y apportant une interprétation toute en douceur et qui dialogue efficacement avec l'énergie de ses partenaires masculins. Sans doute pas le meilleur film du réalisateur, mais un périple qui dit aussi quelque chose de l'époque.

Publié le 19/05/2021 Auteur : Guillaume B.

Une coiffeuse condamnée, un informaticien suicidaire et un archiviste qui n'y voit rien se lancent sur les traces d'un enfant abandonné : Dupontel signe un périple désabusé mais généreux, électrique et un brin simpliste mais touchant.

 

Film français d'Albert Dupontel

Avec Virginie Efira, Albert Dupontel, Nicolas Marié. Durée : 1h27.


Mots clés : comedie drame