Ff955909d84cf83c0aec44a5b8283afd3dbe7268
583af859863fadd0b297032992894c860eeeff8f
Fermer
classique

À haute voix

6abb9d96ce73794545a684a6f37c3e6a71345364
Nouveau rendez-vous dédié à l'art lyrique, porté sur les fonds baptismaux par Miroirs Étendus en lien avec l'Atelier Lyrique de Tourcoing conduit par François Roth et la Barcarolle à Saint-Omer, Là-haut entend faire entendre la voix aux quatre coins de la région.

 

Appuyée sur des années de savoir-faire, l'équipe de Miroirs Étendus, appuyée sur une volonté partagée avec de nombreux acteurs du lyrique des Hauts-de-France, entend autant faire du rendez-vous biennal un jalon des programmations culturelles qu'un outil fort de rencontre avec le public. Pour dépoussiérer l'image de l'art lyrique souvent réduite à des images d'Épinal plutôt qu'à des expériences vécues, Là-haut mise autant sur l'exigence des œuvres proposées que sur l'attention portée à l'ouverture. Car l'opéra et l'art lyrique n'ont plus grand chose à voir avec les perruques poudrées et les postures affectées, l'arrivée de nouveaux outils conjuguée à la créativité des artistes contemporains déploient un panorama enthousiasmant et contrasté que la biennale entend faire découvrir.

Emmanuelle Haïm et François-Xavier Roth, directeurs respectivement du Concert d'Astrée et des Siècles, sont les bonnes fées de cette édition inaugurale qui le temps d'une dizaine de jours compile, de Saint-Omer à Tourcoing en passant par Arques, Lille ou Roubaix des propositions alternant entre ensembles parmi les plus inventifs de l'époque (Les Lunaisiens, La Tempête, les ensemble Contraste ou Aedes et bien entendu les Siècles et le Concert d'Astrée) et les œuvres qui naviguent entre Wagner et Beethoven pour l'ouverture, Offenbach , Brahms, une relecture de Gluck par Louati, une version adaptée de Carmen, du Didon et Énée de Purcell avec la reprise du Crocodile trompeur une rencontre avec la danse d'Isadora Duncan par et avec François Chaignaud, un choeur palestinien ou un regard inspiré sur le jeune Molière. Ce voyage inaugural prend soin de multiplier les portes d'entrée artistiques et les rencontres au fil d'un programme aussi gourmand que pétri de diversité. Outre les formats classiques, la ville de Saint-Omer s'anime toute entière au son d'une nuit Là-Haut le 4 juin avant un point d'orgue vespéral avec Les Vêpres de la vierge de Monteverdi, à Tourcoing le lendemain, une promenade cycliste au rythme de l'orchestre Les Forces Majeures propose un après-midi fort de festivités ambulatoires.Surtout, ce nouveau temps fort consacre la pertinence des compagnonnages et des échanges entre les acteurs régionaux du lyrique. Un chant qu'il ne faudrait pas laisser s'éteindre.

Publié le 31/05/2022 Auteur : Guillaume B.

 

1ère biennale d'art lyrique Là-Haut, du 31 mai au 12 juin à Tourcoing, Saint-Omer, Arques, Lille, Roubaix biennalelahaut.fr