expos

EXIL, photographies de Sam Elony

EXIL, photographies de Sam Elony (2017)
Ne vous fiez pas à cette anodine série de photos maritimes. Le but est d’évoquer les réfugiés sans jamais les montrer. Pour mieux en parler, Sam Elony photographie les occidentaux privilégiés et les dimanches en bord de mer où ils tentent d’oublier les pesanteurs du quotidien.

 

Ces promeneurs, fantômes de leur propre existence restent égoïstes et insensibles aux ombres migrantes qui défilent trop vite sur nos écrans et n’impriment pas nos mémoires, un visage chassant l’autre.
Il suffit pourtant d’approcher les épaves de guerre gisant depuis 70 ans sur nos plages pour imaginer le fracas des bombes sur nos villes, la peur, la mort, l’exode de très nombreuses familles.
Alors ouvrons les yeux, réflèchissons et tirons les leçons de notre histoire puisque seul l’espace temps nous différencie des migrants . Nous sommes tous dans le même bateau.
Sam Elony se définit comme un créauteur, autodidacte des images et des mots, il publie un premier roman en 2006 « Laure, femme du Nord » le numérique et les réseaux sociaux ont ensuite réveillé et révélé sa passion pour la photographie qui s'exprime avec force dans EXIL.

Publié le 13/04/2017


Mots clés : photos