classique

Midsummer 2017 : l'été en pente douce

59b4fb2dc77008a329f6af5ba8af31984fa3fa2e
Pour sa huitième édition, le rendez-vous garde une belle ouverture en renouvelant ses propositions, entre opéra, chant, théâtre ou danse, entre France et Angleterre.

 

Dans le merveilleux écrin du théâtre élisabéthain du château d'Hardelot, le Midsummer déploie, sur quatre gros week-ends, une programmation éclectique dont l'amour du champ et de la musique reste un fil conducteur essentiel. Le premier week-end L'éloge de la folie (24 juin) plongera dans le sillage de l'Ensemble XVIII-21 le Baroque Nomade pour un parcours musical et dansé tandis que dans Mon cœur pour un sonnet (le 25 juin) d'après Shakespeare, c'est dans un décor réduit au strict minimum qu'Aurélie Barré et Sébastien Amblard prêteront leurs voix aux mots du dramaturge anglais. Le 29, c'est Le chant d'Orphée qui mêlera les compositions de Purcell à des airs de Charpentier avec l'ensemble Correspondances sous la conduite de Sébastien Daucé, le lendemain, British inspired verra Maxim Rysanov et Ashley Wass combiner violon et piano autour de Berlioz. Le samedi, Irina Brook donnera sa vision de la pièce de Shakespeare dans Tempête ! (1er juillet) avant que la chanteuse Mary Carewe n'interprète un programme anglais très éclectique, de Benjamin Britten à John Williams en passant par John Lennon ou les génériques des films de James Bond, en compagnie du pianiste Philip Mayers.

 

Le 4 juillet, le clavecin de Justin Taylor sera à l'honneur au gré d'un programme allant de Bach à Scarlatti en passant par Soler ou Rameau. Une jolie rencontre entre l'instrument et le lieu. La Cie le Château de Fable donnera vie dans Talking Heads II aux textes d'Alan Bennett et aux personnages de la classe moyenne de Leeds qu'il décrit dans plusieurs portraits (7 juillet). Le lendemain, Mabinogion (par le Quatuor Béla et Elise Caron) déploiera l'interprétation musicale de contes antiques quand c'est en danse que Colette Sadler interprètera We are the monsters, proposition légère et familiale tournée vers l'enfance autour de saynètes et moments autour de figures monstrueuses. En guise de point d'orgue, Romeo & Juliette/West Side Story avec l'Ensemble Contraste et The Company Deracinemoa revisitera les célèbres histoires en un mini opéra mixé les 14 et 15 juillet. Un parcours estival en forme de pont artistique jeté au dessus du Channel, brassant influences shakespeariennes et appétence pour le lyrique dans une programmation très ouverte grâce à des équipes artistiques inventives que l'écrin unique du théâtre élisabéthain contribuera à rendre plus unique encore.

 

Publié le 17/06/2017

 

Midsummer Festival

 

Du 24 juin au 15 juillet à Hardelot

 

www.chateau-hardelot.fr

 

Tél.03.21.21.73.65