expos

L'art des corps

015ea079f57cc895fd65e4f1bc5397b8afa5c9b2
Après un long séjour au Louvre-Lens, l'installation Miroir(s) conçue par Bernadette Gruson réchauffe le hall du Conseil Régional des Hauts-de-France. La pointe d'un iceberg de propositions à découvrir tout au long des semaines à venir.

Après (Im)permanences qui voyait le public se glisser dans un casque de coiffure pour y entendre des mots collectés, Miroir(s) invite à voyager devant six coiffeuses. Posée sur chacune, une lampe et un casque audio, pour un univers miniature qui se déploie dans les oreilles : celui d'un regard sur l'art tandis que les miroirs subtilement transformés laissent place à six œuvres venues se lover à chaque fois avec beaucoup d'à-propos dans le cadre. Six œuvres, six nus (deux féminins, deux masculins et deux groupes) pour interroger l'art et prolonger l'oeuvre de la compagnie toujours traversée par la question du corps, ce qu'il ressent et ce qu'il provoque. En janvier au théâtre Massenet et début mars au Channel, les prémices de Quelque chose seront à découvrir avant la création mi-mars au Tandem. Le sujet ? Une adaptation finaude de la bande dessinée Sex story, la première histoire de la sexualité en bande dessinée. « J'ai hésité à me lancer dans ce spectacle, mais l'actualité m'a rattrapée » explique Bernadette Gruson confrontée aux réticences d'une société pas toujours prête à voir ce qui ne lui convient guère. Heureusement, les artistes sont là.

 

Publié le 12/12/2017

 

Miroir(s)

Jusqu'au 8 janvier au Conseil Régional des Hauts-de-France,151 Avenue du président Hoover à Lille.

Du lundi au vendredi de 8h à 18h.

 

Quelque chose, le 19 janvier à 20h au Théâtre Massenet à Lille, le 3 mars au Channel à Calais

www.ciezaoum.fr