concerts

Flying Horseman

81d8e96b70fe3334cd832153c1ab5cbaf57432b0
L’étonnant guitariste Anversois Bert Dockx chevauche sans ménagement sa sombre monture Flying Horseman. Du très haut vol.

On l’a vu dans Dans Dans, comme d’autres sautent à l’élastique dans le Vercors. Au commande de Flying Horseman, Bert Dockx a trouvé vaisseau à son envergure. Avec ce sextet constitué de francs-tireurs et tireuses de la scène flamande, on vole bien au-delà des frontières linguistiques. Avec la musique anglo-saxonne comme langage commun, Flying Horseman possède cette fraîcheur et ce décalage que l’on savoura chez dEUS. Si chez ces cavaliers l’apocalypse n’est jamais très loin, c’est bien sous les étreintes des climats qu’ils excellent. D’où les inévitables filiations avec les sombres héros Joy Division ou Nick Cave. Urbain, aux mauvaises manières cultivées, Flying Horseman succèdera le même soir à l’art de la fugue des Lillois de Walter Brückman. Le canal artistique Anvers/Lille est creusé.

 

Publié le 13/04/2018 Auteur : Bertrand Lanciaux

Mercredi 18 avril, 20h30, 2-10€
Antre 2
1bis rue Georges Lefevre, Lille
06 19 63 81 44
culture@univ-lille2.fr

 


Mots clés : Post folk pop rock