théâtre

Des Bourgeois au Prato

77829bfb386797fed61cf4dadb02030f115d8b1b
Après un trimestre d'un feu d'artifice circassien au fil des Toiles dans la Ville, le Prato continue de défendre les mille couleurs du cirque, du clown, des mots et des corps au gré d'une programmation toujours dense et variée.

Occupé en permanence par des équipes en résidence, le Prato ne peut s'empêcher de faire une place aux camarades de longue date comme aux jeunes artistes. A la confluence des deux, la Cie des Bourgeois de Kiev - dont on se souvient du ZugZwang et de ses clowns éclos au Prato -, ouvre l'année 2018 au fil d'une création portée par les deux frères jumeaux Antoine et Guillaume Suarez-Pazos et conçue comme une interrogation de la gémellité entre travail de corps et écriture presque improvisée. Un travail très minutieux, nourri de nombreux regards et qui, partant de la singularité de ces deux frères, derniers d'une famille de onze, confine finalement à l'interrogation universelle que provoque la rencontre de l'autre. Entre le geste et la voix, le spectacle se nourrit des expériences de chacun des frères pour une proposition futée, affûtée, ludique et maligne. Le reste du semestre laissera place aux Quelqu'uns et aux femmes d'Elles en rient encore, autant de thématiques qui ont en commun de faire toutes la part belle à l'art autant qu'à l'humain, l'une des plus belles singularités du Prato et de son équipe.

 

 

 

Publié le 16/01/2018 Auteur : Guillaume B.

Two_Be, et si nos ombres pouvaient parler

Les 18 et 19 janvier à 20h, le 20 janvier à 19h au Prato, allée de la filature à Lille.

Tél.03.20.52.71.24

www.leprato.fr

http://les-bourgeois-de-kiev.com

 


Mots clés : creation